Effets secondaires de la greffe de cheveux

La greffe de cheveux est l’une des interventions chirurgicales les plus sûres qui soient. Il s’agit d’une procédure indolore, simple et peu invasive, ce qui explique qu’elle soit pratiquée en ambulatoire. La probabilité de subir des effets secondaires de la greffe de cheveux est très faible, principalement parce qu’elle est pratiquée dans des zones du corps où les organes vitaux ne sont pas compromis.

S’il est vrai que la greffe de cheveux est réalisée sur la tête, elle n’entre pas en contact avec le cerveau. Son application se fait exclusivement dans les couches de la peau, de sorte que les risques d’une greffe de cheveux sont pratiquement nuls.

Le développement de cette intervention nécessite une évaluation préalable du patient, qui doit être en bonne santé. Cependant, des facteurs tels qu’un mauvais choix de centre capillaire, un chirurgien expérimenté ou une greffe de cheveux postopératoire inadéquate augmentent la possibilité de souffrir d’effets secondaires. Pour en savoir plus sur les risques possibles de cette chirurgie, afin d’apprendre à les reconnaître et à les éviter, nous vous invitons à lire cet article.

Effets secondaires possibles de la greffe de cheveux

Guérison

La transplantation capillaire réalisée avec la technique FUSS nécessite des coupes et des sutures importantes. C’est pourquoi le risque de déformation des cicatrices est minime. La correction de cette formation inadéquate de la cicatrice peut être corrigée lors d’une nouvelle opération, en paupérisant l’imperfection à l’aide de la méthode FUE.

La fréquence de cet effet secondaire de la transplantation capillaire est minime. Surtout si la technique chirurgicale utilisée est correcte et si elle est pratiquée par un expert. Un autre risque est que la cicatrice prenne une couleur différente du reste de la peau, ce qui la rend inesthétique.

Gonflement

Les patients soumis à la technique FUSS peuvent présenter un gonflement du front et des paupières. Il est important de noter que cet effet secondaire possible est toujours temporaire. Il survient le plus souvent chez les personnes qui, après l’opération, dorment sur le ventre. C’est pourquoi il est recommandé de dormir la tête surélevée pendant les premiers jours.

Changements sensoriels

Lorsque la bandelette du cuir chevelu est coupée, les nerfs de la région sont également coupés. Le patient peut donc ressentir une pression dans la zone de l’extraction pendant quelques mois. Toutefois, cette sensation disparaît naturellement avec le temps, pendant la convalescence. La perte de sensibilité est un autre effet secondaire temporaire de l’intervention.

Asymétrie

L’asymétrie du visage humain est tout à fait normale. Mais, après une intervention chirurgicale, cette variation entre les extrêmes du visage peut augmenter. Elle diminue au fur et à mesure que le résultat final devient visible.

Douleur excessive

Une douleur chronique peut apparaître dans la zone opérée. Cet effet secondaire est cependant très rare. S’il se produit, il est très important de contacter immédiatement le chirurgien.

Folliculite

Trois mois après l’intervention, les nouveaux cheveux commencent à pousser. Lorsqu’ils jaillissent des follicules, ils brisent la peau et peuvent provoquer une inflammation appelée folliculite. Pour maîtriser ce problème, il est important d’effectuer des contrôles réguliers avec le chirurgien.

Allergie

Dans de très rares cas, une poussée d’allergie peut se produire dans la zone traitée. Elle est due à une réaction au matériel chirurgical ou aux substances utilisées en chirurgie. Des réactions systémiques aux médicaments, en salle d’opération ou en salle de réveil peuvent également se produire. Ces cas sont plus graves et nécessitent une attention particulière.  Pour éviter ce type de réactions, il est très important de procéder à une étude diagnostique du patient. Cela permettra d’exclure toute réaction possible.

Perte de cheveux

Quelques semaines après l’intervention, une perte des cheveux greffés est perceptible. Cette perte de cheveux est temporaire, elle se produit lorsque les nouveaux cheveux poussent les cheveux greffés à commencer à sortir. Ce n’est rien d’autre que le développement normal du cycle de croissance des cheveux. Il s’agit de l’un des effets secondaires les plus courants de la transplantation capillaire. Il s’agit en effet d’un processus tout à fait naturel et nécessaire.

La greffe de cheveux est l'une des interventions chirurgicales les plus sûres qui soient. Il s'agit d'une procédure indolore, simple et peu invasive, ce qui explique qu'elle soit pratiquée en ambulatoire. La probabilité de subir des effets secondaires de la greffe de cheveux est très faible, principalement parce qu'elle est pratiquée dans des zones du corps où les organes vitaux ne sont pas compromis.

Pourquoi y a-t-il des risques dans la greffe de cheveux ?

Toute intervention chirurgicale comporte un certain pourcentage de risques ou de possibilités de présenter des effets secondaires. En effet, il s’agit d’une violation du comportement biologique du patient. Heureusement, ces effets peuvent être considérablement réduits lorsque l’équipe médicale suit certains protocoles. De même, lorsque le patient suit pleinement les recommandations proposées par le spécialiste.

Toute intervention chirurgicale ne doit être effectuée qu’après quelques observations et études préalables. Ceci afin d’éviter toute sorte d’effets secondaires qui pourraient mettre l’individu en danger. Toute intervention chirurgicale, quelle que soit la région où elle est pratiquée, comporte des risques généraux, tels que :

Saignement

Les saignements ne sont pas les plus fréquents lors d’une transplantation capillaire. Mais il a été démontré que certains patients peuvent présenter des saignements pendant ou après l’opération. Lorsque ce saignement survient pendant la convalescence, il peut nécessiter un traitement d’urgence pour drainer le sang déposé, car la rétention de ces amas de sang peut retarder la cicatrisation.

Pour minimiser ce risque, le patient doit suivre les instructions données par le chirurgien. Celles-ci peuvent inclure : éviter de prendre des anti-inflammatoires ou de l’aspirine pendant les deux semaines qui suivent l’opération. L’explication est que ces médicaments augmentent le risque de saignement.

Infection

Comme dans toute autre intervention chirurgicale où la peau est manipulée, il existe un risque d’infection lors d’une greffe de cheveux. Heureusement, ce type de problème peut être facilement contrôlé et traité. Il suffit de procéder à un nettoyage correct et de suivre le traitement antibiotique approprié prescrit par le médecin.

Réaction à l’anesthésie

L’utilisation d’une anesthésie, quelle qu’elle soit, comporte des risques. Dans ce type de chirurgie, une très faible dose d’anesthésie est utilisée. Les effets secondaires dus à l’anesthésie sont très rares. Toutefois, s’ils se produisent, ils peuvent prendre la forme de maux de tête, de vertiges ou de vomissements.

Alors, cette chirurgie est-elle sûre ?

Il est possible que le fait qu’il existe une possibilité d’effets secondaires de la transplantation capillaire suscite des doutes quant au traitement. Il est important de garder à l’esprit que toute procédure chirurgicale comporte un risque d’effets secondaires.

La décision de subir ou non une greffe de cheveux dépendra de la comparaison entre les complications et les avantages. Il faut considérer que les avantages de la transplantation capillaire l’emportent largement sur les risques. C’est pourquoi la greffe de cheveux est une intervention chirurgicale hautement recommandée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

76 + = 80