Trichoscopie pour le diagnostic de l’alopécie

La chute des cheveux est toujours une source d’inquiétude pour tout le monde. Les causes de la perte de cheveux peuvent être liées à des facteurs externes tels que le stress, les conditions environnementales, le tabagisme, l’alcool, entre autres, et sont liées à l’hérédité. 

Afin de déterminer la perte de cheveux permanente, connue sous le nom d’alopécie, il est nécessaire de déterminer le problème dont souffrent votre cuir chevelu et vos cheveux. Pour ce faire, il existe la trichoscopie, une méthode qui permet de savoir si l’on a un problème et d’en identifier la nature exacte.

En outre, ce traitement permet de déterminer le degré de perte de cheveux sur votre tête. Cela permet de déterminer le traitement adéquat pour votre problème spécifique. C’est un diagnostic correct qui permet de résoudre plus facilement et plus précisément votre problème de calvitie. 

Pour en savoir plus sur ce traitement, nous vous invitons à lire la suite.

La trichoscopie pour le diagnostic de l’alopécie, qu’est-ce que c’est ?

La trichoscopie pour le diagnostic de la pelade est une méthode de diagnostic non-invasive. Elle permet d’étudier le cuir chevelu et les cheveux. Pour ce faire, la zone est agrandie à l’aide d’une lentille polarisée. Cette étude permet d’identifier les caractéristiques trichos-copiques qui définissent les différents type d’alopécie. L’objectif est de pouvoir reconnaître et diagnostiquer avec une plus grande précision. De cette manière, les traitements les plus appropriés peuvent être appliqués en fonction de chaque situation.

En agrandissant l’image, il est possible d’étudier les différentes conditions dont peut souffrir le follicule pileux. Cette étude permet d’analyser l’alopécie non-cicatricielle et l’alopécie cicatricielle. En outre, elle permet de découvrir les pathologies inflammatoires du cuir chevelu et toute maladie dont peut souffrir la tige du cheveu. En d’autres termes, la trichoscopie pour le diagnostic de l’alopécie permet également d’étudier toute condition qui compromet la fonction des follicules pileux.

La trichoscopie pour le diagnostic de l’alopécie est importante pour obtenir un diagnostic correct de tout patient avant de définir un traitement. Chaque jour, des méthodes de plus en plus efficaces sont utilisées pour découvrir les affections des patients et la trichoscopie pour le diagnostic de l’alopécie est l’une d’entre elles. Grâce à elle, l’origine de l’affection peut être découverte et il est possible de choisir le traitement spécifique pour le type d’alopécie ou d’autre maladie.

La trichoscopie pour le diagnostic de l’alopécie est une technique indolore, inoffensive et rapide qui ne prend que quelques minutes. Il s’agit d’une procédure ambulatoire qui ne nécessite aucune préparation préalable.

Quel est le but d’une consultation en trichologie ?

La consultation en trichologie permet d’établir un diagnostic des problèmes capillaires. Elle commence généralement par un examen détaillé des antécédents médicaux. Le médecin doit également procéder à un examen physique. Lors de cet examen, le spécialiste vérifie le cuir chevelu et les cheveux, et effectue une trichoscopie pour diagnostiquer l’alopécie. Ce test est non invasif et indolore. Il ne nécessite aucune préparation préalable. Toutefois, il est conseillé que les cheveux soient exempts de gels, de fixateurs ou de laques pour réaliser l’examen.

La trichoscopie pour le diagnostic de l'alopécie est importante pour obtenir un diagnostic correct de tout patient avant de définir un traitement.

La trichoscopie pour le diagnostic de l’alopécie, à quoi sert-elle ?

Outre le diagnostic de la pelade, la trichoscopie permet de diagnostiquer correctement d’autres pathologies capillaires. Elle permet également de suivre l’évolution des traitements pour chaque type d’alopécie. Elle permet de voir si l’inflammation du cuir chevelu diminue sous l’effet des médicaments. Il est également possible de voir si la tige du cheveu a diminué dans le cas de l’alopécie androgénique.

La trichoscopie permet également de détecter : la folliculite décalvante, la dermatite séborrhéique, le lichen plan pilaire ou le psoriasis sur le cuir chevelu. Elle permet également de déterminer, lors d’une biopsie, le meilleur endroit. En plus d’évaluer si les traitements sont efficaces ou non.

Quels sont les types de trichoscopie ? 

Ce procédé consiste en une analyse complète du cuir chevelu et des cheveux. C’est une méthode simple, indolore et très rapide. Il est réalisé à l’aide d’un trichoscope. Il s’agit d’une lentille polarisée qui agrandit la vision de la zone à analyser. Il existe plusieurs types de trichoscopie pour réaliser la trichoscopie pour le diagnostic de l’alopécie, voyons lesquels: 

  • Trichoscope manuel : il s’agit d’un petit appareil qui permet d’obtenir une vue agrandie de la zone du cuir chevelu. Il est similaire à l’appareil utilisé par les dermatologues pour analyser les grains de beauté. Ce sont des appareils pratiques pour les analyses de routine, mais dans les cas d’alopécie peu fréquents, ils peuvent s’avérer insuffisants. Ils ont un grossissement de 10X.
  • Le trichoscope fixé sur un smartphone : ces appareils sont attachés à la dernière génération de téléphones mobiles, ils sont donc plus modernes. En fonction de la qualité de la caméra du téléphone et de l’optique de l’appareil, l’image peut être meilleure ou moins bonne. Le grossissement peut être de 10, 20 ou 40X, la qualité est généralement bonne. Il s’agit d’une bonne combinaison entre la praticité de l’appareil et la qualité de l’image. Cependant, il n’est pas possible de faire une comparaison avant et après, ni de mesurer les paramètres.
  • Trichoscope numérique : il s’agit d’appareils plus complexes conçus pour diagnostiquer l’alopécie à l’aide d’images. Il s’agit d’une caméra portative à haute résolution, dotée d’un processeur chargé de recueillir les images. Les images sont agrandies jusqu’à 140X et sont d’excellente qualité. La classification systématique obtenue permet d’effectuer une analyse détaillée. Cela permet d’appliquer des traitements efficaces.

Comment la trichoscopie est-elle réalisée pour diagnostiquer l’alopécie ?

La trichoscopie est réalisée en plaçant le trichoscope directement sur le cuir chevelu. Aucun gel ou liquide n’est utilisé à cet effet. Il existe cependant une trichoscopie avec immersion de liquide, qui consiste à placer un point de gel sur la zone du cuir chevelu à analyser. Cette méthode n’est pas très répandue, mais elle est généralement utilisée lorsqu’il s’agit d’étudier le réseau capillaire sanguin.

Avant cela, le cuir chevelu est exploré pour déterminer les points qui peuvent aider au diagnostic. Pour obtenir les points exacts et le meilleur diagnostic, il est nécessaire de s’adresser à des professionnels expérimentés. Ils sont en mesure de réaliser une trichoscopie de qualité qui permet le meilleur et le plus précis des diagnostics. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 4