Conseils pour trouver une clinique de greffe de cheveux à Paris

Greffe de cheveux à Paris, comment trouver les meilleures cliniques ? Nombreux sont ceux qui souhaitent avoir une chevelure complète. Cependant, cela n’est pas possible pour tous ceux qui souffrent d’alopécie. Face à une perte de cheveux importante, le volume de la chevelure diminue et l’éclaircissement du cuir chevelu devient plus évident. 

Heureusement, ce problème, selon son origine, peut être résolu de différentes manières. 

Comme il est définitif, la solution est de se rendre dans des cliniques spécialisées dans la greffe de cheveux à Paris. La chute de cheveux est un processus tout à fait naturel de régénération capillaire. Cependant, lorsqu’il y a trop de mèches perdues, nous sommes confrontés à un problème. Une greffe de cheveux servira à restaurer les cheveux dans les zones qui ne peuvent pas repousser naturellement en raison de la calvitie. Il est important de choisir le bon endroit lorsque l’on opte pour ce traitement. 

Cliniques spécialisées dans la greffe de cheveux à Paris

Si la calvitie est un problème qui affecte votre bien-être, la greffe de cheveux est l’alternative la plus appropriée. À Paris, de nombreuses cliniques proposent ce service, mais pour obtenir des résultats satisfaisants, il faut s’adresser aux meilleures d’entre elles. Dans cette ville, vous pourrez vous faire greffer de nouveaux cheveux par les spécialistes les plus qualifiés. De plus, vous bénéficierez d’un résultat garanti à vie, à condition de vous adresser au bon endroit.

Les greffes de cheveux ne peuvent pas être réalisées par n’importe quel technicien. Il est essentiel que la personne chargée de l’intervention soit un chirurgien qualifié. Il est également nécessaire d’être traité avec les meilleurs outils et un équipement de pointe. Dans des lieux aseptisés et certifiés, où la possibilité d’un quelconque désagrément est minime, voire inexistante. 

Si la calvitie est un problème qui affecte votre bien-être, la greffe de cheveux est l'alternative la plus appropriée. À Paris, de nombreuses cliniques proposent ce service, mais pour obtenir des résultats satisfaisants, il faut s'adresser aux meilleures d'entre elles. Dans cette ville, vous pourrez vous faire greffer de nouveaux cheveux par les spécialistes les plus qualifiés. De plus, vous bénéficierez d'un résultat garanti à vie, à condition de vous adresser au bon endroit

À Paris, il y a de nombreux endroits où l’on peut réaliser des greffes de cheveux, mais nous vous recommandons la meilleure clinique de greffe de cheveux :

Capilclinic

Cette prestigieuse clinique a démarré ses activités principalement en France, en Espagne et en Turquie, et est devenue la clinique la plus reconnue dans le monde. Elle dispose d’une succursale à Paris et est l’une des principales cliniques pour les patients souffrant d’alopécie dans le pays. 

Capilclinic met en avant ses années d’expérience dans le domaine de la trichologie et ses milliers de résultats satisfaisants pour garantir que ses effets sont toujours ceux escomptés. Elle est considérée par beaucoup comme la meilleure clinique de greffe de cheveux à Paris. Vous y trouverez des installations hygiéniques et très bien équipées pour vous offrir un service de qualité. Tous les règlements établis par la loi pour son fonctionnement sont entièrement respectés. 

Il se distingue par le fait qu’il dispose du personnel le mieux formé en France et dans le monde pour traiter les problèmes causés par l’alopécie. Lorsqu’il s’agit de réaliser des microgreffes de cheveux, Capilclinic ne se contente pas de suivre les techniques traditionnellement connues. Elle réalise impeccablement les techniques FUE et DHI, et est également pionnière dans l’exécution de méthodes telles que la FUE Sapphire et la MINI TIME FUE. Ils garantissent la plus grande survie des follicules pileux, pour un résultat incroyable.

Comment se déroule une procédure étape par étape ?

La greffe de cheveux n’est pas une procédure nouvelle, même si elle est actuellement sur toutes les lèvres. En réalité, ce traitement est pratiqué depuis plusieurs décennies et s’est perfectionné au fil des ans. Il s’agit aujourd’hui d’une intervention chirurgicale assez simple, dont les résultats se sont considérablement améliorés au fil du temps. Pour obtenir un effet visuel assez naturel, il est nécessaire de suivre une série d’étapes.

Tracer une ligne de départ

Il s’agit avant tout de déterminer le type d’alopécie dont il s’agit, afin d’établir la manière appropriée de procéder. Une fois cette étape franchie, le chirurgien trace la ligne de départ de la repousse des cheveux. C’est à partir de cette ligne que les unités folliculaires commenceront à être implantées.

La greffe de cheveux n'est pas une procédure nouvelle, même si elle est actuellement sur toutes les lèvres. En réalité, ce traitement est pratiqué depuis plusieurs décennies et s'est perfectionné au fil des ans. Il s'agit aujourd'hui d'une intervention chirurgicale assez simple, dont les résultats se sont considérablement améliorés au fil du temps. Pour obtenir un effet visuel assez naturel, il est nécessaire de suivre une série d'étapes.

Mise sous anesthésie de la zone

Une fois la ligne de pousse tracée, il est nécessaire de bien nettoyer le cuir chevelu. Après le nettoyage, on procède à l’anesthésie. Pour beaucoup, cette étape peut être un peu inconfortable, c’est pourquoi on utilise désormais un type d’anesthésie totalement indolore. Il s’agit de placer le liquide à l’aide d’un instrument à pression, qui parvient à pénétrer dans les pores pour endormir la peau. L’ensemble du processus est ainsi indolore.

Obtention des follicules

Pour extraire les unités folliculaires, il est nécessaire de choisir une zone donneuse où se trouvent encore des follicules pileux actifs. Cette zone doit être immunisée contre l’alopécie, et les zones non sensibles à l’hormone dihydrotestostérone sont les côtés du cuir chevelu et la nuque.

Création de canaux

Une fois les follicules prélevés, il faut les insérer dans le cuir chevelu. Pour ce faire, le médecin ouvre de petits canaux d’un millimètre dans la peau. Elles ne sont pratiquées que sur les parties de la tête touchées par l’alopécie.

La greffe

Une fois les canaux créés, il est temps d’implanter les unités folliculaires précédemment extraites. Elles sont insérées dans les canaux précédemment créés à l’aide d’un instrument spécial. Cela permet au follicule transplanté de provoquer une croissance capillaire tout à fait naturelle. Le chirurgien veillera à suivre le même schéma de développement que le reste de la chevelure.

Tests finaux et indications

Après la greffe des unités folliculaires, un pansement est appliqué sur le cuir chevelu qui ne peut être enlevé que par les médecins. Pour réduire l’inflammation caractéristique de la manipulation de la peau, des médicaments seront prescrits. Après 24 heures, il est temps de procéder à un premier contrôle et de laver les cheveux avec une solution saline. Le patient recevra des instructions sur les soins à apporter à son cuir chevelu au cours des prochains mois.

Questions fréquemment posées

À quel âge peut-on réaliser une greffe de cheveux ?

Il n’y a pas de restriction d’âge pour la greffe de cheveux. Il s’agit d’une intervention qui peut être réalisée à partir de l’âge de la majorité du patient. Pour autant que l’état de santé du patient soit optimal, qu’il n’y ait pas d’infection du cuir chevelu et que la zone donneuse présente une densité capillaire abondante. Néanmoins, les spécialistes recommandent que l’opération soit réalisée après l’âge de 30 ans, lorsque la calvitie est généralement stabilisée.

Les fumeurs peuvent-ils bénéficier d’une greffe de cheveux ?

Le tabagisme peut nuire à l’état de santé général. La nicotine et le goudron pénètrent dans la peau, empêchant le passage de l’oxygène vers les tissus, ce qui affecte considérablement la cicatrisation. La chirurgie n’est pas contre-indiquée pour les fumeurs, mais le tabagisme peut ralentir la guérison. Il peut même y avoir des complications dans la cicatrisation de la peau, laissant des marques visibles. Il est donc recommandé d’arrêter de fumer 15 jours avant l’intervention.

Après la greffe des unités folliculaires, un pansement est appliqué sur le cuir chevelu qui ne peut être enlevé que par les médecins. Pour réduire l'inflammation caractéristique de la manipulation de la peau, des médicaments seront prescrits. Après 24 heures, il est temps de procéder à un premier contrôle et de laver les cheveux avec une solution saline. Le patient recevra des instructions sur les soins à apporter à son cuir chevelu au cours des prochains mois.

Quelles peuvent être les zones donneuses de cheveux ?

Dans la plupart des cas, les cheveux utilisés pour la greffe sont prélevés sur la nuque ou sur les côtés du cuir chevelu. Ces zones ne sont pas affectées tout au long de la vie par les facteurs héréditaires et hormonaux qui provoquent la chute des cheveux. Mais certaines personnes ont une densité capillaire déficiente, ce qui rend nécessaire l’utilisation de mèches provenant d’autres zones du corps. Il est donc possible d’utiliser des poils de la barbe, du torse ou des jambes.

Combien d’unités folliculaires faut-il pour une greffe de cheveux ?

Le nombre d’unités folliculaires nécessaires dépend de plusieurs facteurs. Principalement l’étendue du cuir chevelu touché par la calvitie. Le volume de la zone où seront prélevés les follicules donneurs. Le degré d’avancement de la maladie. La texture, la couleur et l’épaisseur des cheveux à placer. En général, 50 unités folliculaires sont nécessaires pour chaque cm2 de cuir chevelu.

Les cheveux d’autres personnes peuvent-ils être utilisés pour une transplantation ?

Les dons de cheveux provenant d’autres personnes ne sont pas autorisés. Le corps a tendance à rejeter les corps étrangers et comme ils ne sont pas génétiquement identiques, ces unités folliculaires pourraient entraîner des complications.

La greffe de cheveux est-elle douloureuse ?

L’intervention chirurgicale au cours de laquelle les cheveux sont transplantés est totalement indolore. Il s’agit d’une procédure simple et peu invasive, qui n’entraîne aucune gêne momentanée ou ultérieure pour le patient. Toutefois, pour maintenir la zone insensible, les spécialistes administrent une anesthésie, et cette piqûre peut être quelque peu inconfortable au début.

Quels sont les soins à apporter après l’intervention ?

Pendant les trois premiers jours, le cuir chevelu doit être nettoyé avec une solution saline pour garder la zone propre et protéger les follicules greffés. Après quelques jours, les cheveux sont lavés avec un shampooing neutre pour faciliter la cicatrisation et réduire les risques d’infection. L’exposition au soleil doit être évitée pendant deux semaines. Il est déconseillé d’aller à la piscine ou à la plage pendant les deux premières semaines. Les efforts physiques doivent être évités jusqu’à ce que le médecin le juge opportun.

Combien de temps dure la période postopératoire d’une greffe de cheveux ?

Le rétablissement après une greffe de cheveux est très rapide. Il s’agit d’une intervention ambulatoire qui ne nécessite qu’une anesthésie locale et le patient peut rentrer chez lui immédiatement. En seulement 4 jours de repos léger, le patient peut reprendre ses activités, en suivant bien sûr les soins indiqués par le chirurgien. Tout pour garantir le succès des greffes.

Les dons de cheveux provenant d'autres personnes ne sont pas autorisés. Le corps a tendance à rejeter les corps étrangers et comme ils ne sont pas génétiquement identiques, ces unités folliculaires pourraient entraîner des complications.

Le cuir chevelu peut-il rejeter les greffons ?

Non. Les cheveux utilisés pour les greffes sont les propres cheveux du patient, ils ne sont donc pas considérés biologiquement comme un corps étranger. Les unités folliculaires sont donc reconnues et acceptées par l’organisme.

Les cheveux greffés tombent-ils à nouveau ?

Une fois les greffons posés et après environ un mois, les cheveux tombent. Il s’agit d’un processus naturel qui permet à des cheveux sains de repousser. Ces nouvelles mèches sont résistantes à l’hormone qui provoque la chute des cheveux, il n’y a donc pas de risque de les perdre. Toutefois, le vieillissement peut entraîner une chute générale des cheveux, où l’ensemble du cuir chevelu perd un certain pourcentage de ses mèches.

Quelle est la meilleure technique de greffe de cheveux ?

Il n’est pas possible de déterminer une seule technique de greffe de cheveux comme étant la meilleure. Elle dépendra des caractéristiques de chaque patient et de ses possibilités, de la méthode choisie pour réaliser l’intervention. Tout cela dans le but de s’assurer que le résultat est toujours celui souhaité. Il existe 3 types de techniques de transplantation capillaire. La méthode FUSS consiste à prélever une bande de peau dont on sépare les unités folliculaires et à laisser une cicatrice. La méthode FUE où les unités sont extraites directement et où il est nécessaire de raser le cuir chevelu. Et la méthode DHI où les follicules sont greffés immédiatement après l’extraction et où seule la zone donneuse doit être rasée. Le choix de la méthode la plus appropriée est laissé à l’appréciation du médecin traitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 1 =